vendredi 19 janvier 2018

Vrai ou Faux : Testez vos connaissances sur l'arthrose du chien !


Connaissez-vous bien le fonctionnement de l'arthrose et les effets de Flexadin Advanced sur votre chien ? Notre équipe vétérinaire vous teste avec ce vrai / faux. A vous de jouer !
  1. L’osthéoarthrose est une maladie qui entraîne des douleurs et réduit la mobilité : vrai ou faux ?
  2. Flexadin Advanced réduit la douleur due à l’arthrose et protège le cartilage : vrai ou faux ?
  3. Les 1ers résultats sont visibles dès 6 mois : vrai ou faux ?
  4. Flexadin Advanced est conseillé pour les vieux chiens uniquement : vrai ou faux ?
  5. Flexadin Advanced permet de protéger les articulations même chez les chiens en surpoids : vrai ou faux ?
  6. L’animal le prend facilement et le dosage ne dépend pas du poids : vrai ou faux ?
  7. Tous les animaux peuvent développer tôt ou tard de l’arthrose. Mais certains conseils d’hygiène de vie peuvent retarder son apparition : vrai ou faux ?

Les réponses !

  1. VRAI : l'osthéoarthrose est une maladie caractérisée par la dégénérescence des structures articulaires, entraîne des douleurs et réduit la mobilité… Elle ne se guérit pas !
    Certains traitements (comme Flexadin Advanced) permettent de faire disparaître la douleur et de ralentir ou de stopper la progression de la maladie, pas de rénover l’articulation. 
  2. VRAI : l’innovation majeure apportée par le collagène (UCII) inclus dans la formule de Flexadin Advanced fait une vraie différence en termes d’effet et notamment réduit de façon étonnante la douleur due à l’arthrose
  3. FAUX : les résultats sont visibles dès 1 mois
  4.  FAUX : il est aussi utile à votre chien sportif, votre chien qui a eu une chirurgie osseuse, votre chien dysplasique, votre chien arthrosique ou votre chien de chasse à garder en forme.
  5. VRAI
  6. VRAI : il n’est donc pas utile d’en donner plusieurs pour un chien de grande taille.
  7. VRAI : vous pouvez retarder l'apparition de l'arthrose chez votre chien avec ces conseils d'hygiène de vie : 
  • Contrôler son poids, éviter l’obésité
  • Supplémenter son régime alimentaire en apportant des substances dites « chondroprotectrices » c’est à dire protégeant le cartilage (chondro)
  • Adapter son activité motrice : réduire les risques de traumatisme lors de jeux violents ou d’activités intenses
  • Favoriser les séances de jeu
  • Prescrire des médicaments anti-inflammatoires, analgésiques, des séances de physiothérapie (dont l’hydrothérapie par exemple) et d’acupuncture…
Vous souhaitez en savoir plus ? Ces billets de blog vont vous intéresser !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire