jeudi 19 avril 2018

Parlons petites bêtes… Protégez vos poules des poux !


Car hélas, nos jolies cocottes ne sont pas à l’abri des POUX !! 

Deux sortes de poux s’intéressent à elles :
  • Les poux rouges (Dermanyssus gallinae) sont des poux piqueurs qui vivent le jour dans les recoins du poulailler et viennent piquer les poules la nuit. Ils sont très difficiles à déloger et sont un vrai fléau dans les poulaillers industriels. Ils sont une cause de stress et d’inconfort pour les poules et peuvent leur prendre de grands volumes de sang en quelques jours... Ils provoquent donc de la fatigue, une baisse de ponte et une sensibilité accrue aux infections. Ils sont extrêmement petits (1 mm) et difficiles à repérer car très bien cachés. 

  • Les poux blancs (Mallophaga sp) sont des poux broyeurs : ils ne piquent pas mais se nourrissent des débris de peau et de plumes. Ils vivent sur la poule et lui provoquent des démangeaisons. On les trouve surtout aux endroits qu’elle ne peut atteindre avec son bec (le dessus du croupion, la tête, le cou...).


POUAHHH ! Comment faire pour s’en débarrasser ou les éviter ? 

Nous ne parlerons pas ici des poudres insecticides qui nécessitent des applications fréquentes et ne sont pas exemptes de toxicité. Deux solutions tout à fait naturelles s’offrent à nous : 
  • La terre de Diatomées : C’est un sédiment (une terre) plein de de microcrustacés fossilisés (les diatomées) qui ont la propriété d’être très coupants. Ces diatomées coupent la carapace des parasites qui du coup se dessèchent et meurent. Mettez en dans un trou ou un bac dans lesquelles vos poules prennent leur bain de poussière, mélangée à 2/3 de sable fin ou de terre mais aussi dans tous les recoins du poulailler sans oublier le dessous des nids. 

Terrapoux 750 g

  • Les acariens prédateurs (Androlys ND) : Ce sont des petits acariens (Androlaelaps casalis) qui se nourrissent des poux rouges. C’est un agent de lutte biologique contre ces vilains prédateurs et qu’on peut même utiliser sur tous les oiseaux de cage et de volière. La société Appi a mis au point un système ingénieux avec un distributeur pour les disposer.

APPI Androlis anti-poux biologique pour Poules et Oiseaux M

Pour renforcer l’efficacité d’Androlys , on peut complémenter avec l’Appicure à ajouter dans la nourriture des oiseaux, qui , sans danger pour eux, les rend chimiquement moins attractifs pour les poux. Les poux se nourrissent moins et du coup deviennent plus vulnérables aux petits acariens d’Androlys. 

APPI Appicure 300 g

En résumé le bon conseil de Docteur Cocotte :
  • Déposer un distributeur Androlys dans le poulailler, distribuer Appicure en avril et mai puis en août et en un septembre. 
  • Préparer un trou pour un bain à poussière avec un mélange de Terre de Diatomées. 


Bon nous sommes en pleine saison de ponte, débarrassés de ces vilaines bestioles, maintenant à table !

Même si cela parait moins attrayant que des jolies graines, les aliments complets en granulés sont définitivement plus adaptés car ils contiennent tout ce dont elles ont besoin et évitent le gaspillage que nous ne manquons pas de faire si on les laisse trier… Choisissez un aliment pondeuse bio (ou pas) selon vos convictions (pour ma part, le choix est fait , je vous rappelle que vous mangez les œufs…) 

Et pour stimuler la ponte, et leur faire un gros plaisir, distribuez leur des friandises ; le must sont les crevettes séchées, les vers de farine séchés ou les larves de mouches séchées… le tout est surtout une affaire de goût !!! 

Les crevettes sont de petits crustacés, les vers de faines sont les larves d’insectes (des coléoptères pour être précis), les Ténébrions et les Nutriworms des larves d’une petite mouche noire Hermetia illucens. 

Tous sont délicieux et très riches en protéines, ce sont de véritables boosters d’énergie et de plaisir pour vos poulettes. 

      

Voilà de quoi bien démarrer la belle saison !

Dr Odile FAGE Vétérinaire pour le groupe La Compagnie des Animaux

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire