vendredi 18 août 2017

Incontinence urinaire que faire ?


L’incontinence urinaire est la perte involontaire d’urine, notamment par manque de contrôle des sphincters qui ferment ou ouvrent la vessie. C’est généralement un souci qui atteint le vieil animal mais pas seulement ! Comment aider votre chien ou votre chat dans ce cas ? quand s’agit-il d’incontinence ?


Comment la déceler ?

C’est souvent une tache mouillée sur le couchage qui doit éveiller votre attention : c’est le cas lorsque votre animal laisse échapper de l’urine involontairement, par exemple en dormant (on parle d’énurésie).

Parfois votre chien ou votre chat peut aussi laisser échapper de l’urine en marchant ou lorsqu’il a une émotion forte.


Quelles sont les causes ?

L’âge rend les contrôles vésicaux imparfaits...le vieux chien est parfois aussi incontinent.

Chez la chienne, l’incontinence peut également survenir peu de temps après la stérilisation (incompétence sphinctérienne), 5 à 20% des femelles stérilisées par ovario-hystérectomie (retrait de l’utérus et des ovaires) sont 8 fois plus atteintes que les autres (ce qui reste un taux assez faible malgré tout). 

Les troubles émotionnels sont également la cause d’émission involontaire d’urine. Attention, lors de ces « mictions émotionnelles » il n’y a pas toujours un souci d’incontinence (c’est à dire un problème fonctionnel) mais plus souvent un problème comportemental comme de la peur ou de la joie non maitrisée.

Certaines affections de la vessie, des malformations (uretère ectopique : mauvais emplacement de l’orifice de la vessie) ou des traumatismes nerveux (région sacro-lombaire…), des obstructions sur ou à proximité des voies urinaires (tumeur, calcul…) peuvent également provoquer une incontinence.

Enfin, certains traitements médicaux notamment s’ils augmentent la prise de boisson de façon très importante (corticoïdes) peuvent également causer des fuites d’urine par « trop plein » surtout lorsque la fréquence des sorties n’est pas adaptée (chez le chien).


Quoi faire ?

Consulter votre vétérinaire pour être sûr qu’il s’agit d’incontinence et pour la qualifier (chercher son origine). La recherche de la cause demande parfois de pratiquer des tests sanguins, urinaires, une échographie ou une radiographie.

Vous pouvez parfois en pratiquer certaines (analyses d’urine) à la maison :


En fonction de la cause, on ne traitera pas de la même façon.
  • Pour une incontinence après une stérilisation chez la chienne il est généralement mis en place un traitement médical (phénylpropanolamine) Les troubles d’incontinence liés à l’âge peuvent également bénéficier du même traitement médical
  • Certaines malformation, traumatismes (après un accident), présence de tumeurs sont améliorés par la chirurgie
  • Les mictions émotionnelles disparaîtront avec une thérapie comportementale : il faut mettre le chien dans la situation qui provoque les mictions et ne pas réagir (ni punitions, ni félicitations, ni conversation, ni regard) et ce, autant de fois qu’il est nécessaire, jusqu’à ce que les troubles disparaissent
Si vous n’obtenez pas de résultats, ou dans le cas d’incontinences passagères, vous pouvez également utiliser des couches, ou des alèses.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire