mercredi 16 août 2017

Les maladies digestives du cheval


Le cheval est un mammifère particulier qui possède un système digestif d’herbivore, avec 60% de son tube digestif représenté par le « gros intestin » (caecum et colon) : il est donc fait pour brouter et cela occupe la plupart de son temps s’il est au pré. En box il dispose de rations parfois trop énergétiques, qu’il absorbe souvent trop rapidement. Ces conditions de vie particulières des chevaux domestiques sont parfois à l’origine de troubles digestifs : des fameuses « coliques » mais aussi des ulcères, des diarrhées ou de troubles dentaires… Comment les prévenir et les prendre en charge quand ils surviennent ?


Qu’est-ce qu’une maladie digestive chez le cheval ?

C’est, comme pour les autres mammifères, une atteinte du fonctionnement du système digestif : littéralement des capacités à utiliser des aliments, elle peut donc aussi impliquer les dents. Dans la plupart des cas, le terme de « maladies digestives » évoque les coliques. Même si le terme « coliques » ne représente pas strictement seulement des soucis digestifs, mais tout type de douleur abdominale quelle que soit sa cause, ce terme est surtout utilisé dans deux cas précis : les maladies gastriques ou les maladies intestinales. Les coliques gastriques sont notamment liées à la présence d’ulcères de la muqueuse gastrique ; les coliques intestinales peuvent apparaître lors de mauvaise alimentation, surcharges, malpositions de l’intestin, parasitisme…


Comment la suspecter ?
  • Si la palpation ou les contacts sur son ventre sont douloureux, s’il regarde son abdomen, si celui-ci est ballonné 
  • Si un amaigrissement survient sans raison évidente
  • Si ses crottins sont différents de l’habitude ou si une diarrhée persiste plus de quelques jours, indépendamment d’un changement alimentaire, ou encore de l’ingestion de produits non alimentaires comme du sable (ou du gravier) sur une prairie « pâturée »…
  • Si votre cheval salive de façon excessive, recrache sa nourriture, cherche à régurgiter, notamment pour ceux dont la ration de granulés est avalée trop rapidement et obstrue l’oesophage (le cheval ne peut pas vomir, car son cardia, c’est à dire la porte d’entrée de l’estomac, ne s’ouvre que dans un seul sens
  • Et plus de façon moins spécifique, lors de faiblesse, amaigrissement, abattement, anorexie, agitation…

Que faire en cas de signes de troubles digestifs ?

Dans l’absolu, il est plus raisonnable de consulter rapidement. Certaines coliques doivent en effet être traitées en urgence, notamment les coliques de l’intestin grêle (incarcérations ou torsions, surcharges intestinales…). Votre vétérinaire pourra également pratiquer des examens des selles (après prélèvement directement dans le rectum) pour rechercher des parasites, des bactéries, la présence de sang ou de sable…une échographie ou une endoscopie, faire un prélèvement sanguin…et même des radios lors de dysphagie (pour déceler une atteinte de la première partie du tube digestif : de la bouche au cardia)


A minima, vous pouvez :
  • vérifier que sa ration est adaptée, et qu’il dispose de foin de bonne qualité à volonté
  • Ré-ensemenser la flore digestive de votre cheval avec des pro-biotiques par exemple avec DigestAide
  • Aider votre cheval à mieux supporter les dysfonctionnements de son tube digestif avec Levacarb

Comment les prévenir ?
  • Choisir une bonne alimentation, principalement à base de foin de bonne qualité distribuer à volonté, apporter une source d’oméga 3 et des nutriments de qualité notamment pour prévenir les ulcères avec Naf GastriAid et adapter les rations à la saison (reprise du travail, entrée dans l’hiver etc) par exemple avec des produits Equistro
  • Adopter un plan de vermifugation à l’année en collaboration avec le vétérinaire
  • Faire vérifier les dents de votre cheval régulièrement car des dents mal entretenues ne favoriseront pas une bonne prise alimentaire
  • Favoriser des activités en plein air : mettre en place un temps minimum au paddock pour stimuler une prise alimentaire mieux répartie dans le temps

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire