vendredi 19 avril 2019

Comment dresser son chien soi même ?

 Comment dresser son chien soi-même


Le dressage consiste à modifier des comportements ou à en obtenir de nouveaux en utilisant des méthodes de conditionnement. Il permet de mettre en place de nouvelles compétences, au moyen d’apprentissages en suivant différentes techniques comme la récompense, ou la punition… 


Qu’est-ce que le dressage ? 


Le terme « dressage » est utilisé pour les apprentissages qui concernent l’animal de compagnie, le terme « domptage » pour l’animal sauvage. 

Certaines personnes préfèrent parler d’éducation plutôt que de dressage, car le terme dressage semble plus adapté à une utilisation fonctionnelle du chien (gardiennage, chasse, etc) qu’à guider nos chiens vers le comportement que l’on souhaite pour être de « bonne » compagnie. 
Dans ce domaine, des professionnels expérimentés sont capables de vous aider : ce sont les éducateurs canins ou les comportementalistes. 
Mais en réalité, avec quelques principes simples, vous pouvez éduquer vous-même votre chien, si vous utilisez les bonnes méthodes ! 


Pourquoi dresser votre chien ? 


La première raison est d’obtenir son obéissance et aussi pour pouvoir mettre en place des comportements utiles à la vie avec l’être humain. 
  • L’obéissance est très utile principalement pour des raisons de sécurité : par exemple lors des promenades pour rappeler le chien, notamment en cas de danger à l’abord d’une route… 
  • Les comportements généralement nécessaires à la bonne entente et à la vie avec l’être humain sont la propreté, savoir s’asseoir et se coucher sur ordre, savoir s’arrêter ou attendre et bien sûr la marche en laisse… 


Y a t-il un âge après lequel je ne pourrai plus dresser mon chien ? 


Bien évidemment, lorsque le chien est jeune (à partir de 2 mois), les apprentissages sont plus faciles à mettre en place ; le chiot est attiré par les nouveautés et disposé à apprendre.
Mais comme tous les mammifères, le chien peut apprendre à tout à âge.
Il est donc encore possible de le « dresser » à 10 ans, même si de nouvelles techniques sont plus difficiles à apprendre ou de nouvelles routines à mettre en place lorsque des habitudes sont prises depuis longtemps. 


Quelles méthodes utiliser ? 


Il faut au préalable fixer l’objectif à atteindre, et en fonction de cet objectif, les méthodes à employer peuvent varier. Dans tous les cas, il y a deux principes clés : lisibilité et cohérence. 

Par exemple le rappel : c’est à dire revenir vers vous, sur votre ordre. 

Il faut réfléchir au signal, ou plus exactement aux mots que l’on va utiliser pour donner l’ordre : « viens », « au pied », « Médor ici », etc… et s’y tenir pour que le comportement soit associé à un seul signal, clair, toujours le même, donc lisible. 

Il faut ensuite que l’ordre puisse être associé à l’action dans la tête de votre chien et donc amener votre animal à effectuer ce que vous voulez quand il entendra les mots correspondants. Pour le rappel : il faut donner l’ordre (« viens ») et se rendre attractif pour que le chien vienne. C’est souvent en proposant une récompense alimentaire que l’on fait alors venir l’animal. La technique est la même pour lui faire donner la patte… 

S’il est motivé (choisissez un aliment qui l’attire) il fera ce que vous demandez : Le don de la friandise sert de récompense. On parle alors de renforcement « positif ». 

Les récompenses plus intéressantes sont systématiquement ou presque les friandises : les friandises industrielles ou ménagères (croûtes de fromage, petit morceau de charcuterie…) doivent être appréciées par le chien, originales (ne prenez pas une croquette dans la ration quotidienne, ce serait trop banal) et données systématiquement au départ. Attention, leur volume ne doit pas prendre la place de la ration alimentaire et elles peuvent même être en accord avec elle : il existe effectivement des friandises light ou hypoallergéniques par exemple 

 ROYAL CANIN NUTRITION DOG EDUC 50 GRS      SPECIFIC CHIEN FRIANDISES HYPOALLERGENIC TREATS CT-HY 300 GRS      EDGARD & COOPER BONBECS AU CANARD ET AU POULET POUR CHIEN 50 G


Bannir ou pas la punition ? 


 EASYSPORT HARNAIS DE DRESSAGE CHIEN NOIR MToute douleur doit être proscrite. 

Si l’on veut être motivant et donner envie à l’animal de faire ce qu’on lui demande, il faut être attractif, c’est le principe de l’éducation « positive ». 

Par exemple, les colliers étrangleurs sont à éviter. Il vaudra mieux motiver le chien à écouter les instructions lors des promenades pour ne pas tirer ou, à la rigueur, utiliser un « harnais d’éducation », ou un licol, qui empêchent de s’appuyer pour tirer ou déséquilibre les appuis et empêche le chien de continuer à tirer. Attention il est parfois essentiel lors de l’utilisation de ces outils de se faire accompagner par un professionnel compétent, car leur usage n’est pas toujours évident et mal positionné ou employés ils peuvent être contre-productifs. 


Le secret des dressages réussi 


Deux points sont primordiaux. 
  • C’est la connaissance de ce qui motive vraiment votre animal qui va permettre de l’éduquer : la récompense qui l’attire le plus sera la plus efficace, qu’elle soit de la nourriture ou son jouet préféré…
  • C’est le temps que vous lui accordez pour comprendre la consigne qui permettra de mettre en place efficacement le comportement désiré : il faut attendre la réponse et être patient. Une fois bien compris et effectué correctement, le comportement aura plus tendance à être reproduit. 

A vous !!! Et n'hésitez pas à nous faire part de vos réussites ou difficultés dans les commentaires ci-dessous !

Dr Muriel ALNOT, vétérinaire pour Le Groupe La Compagnie des Animaux 

5 commentaires:

  1. Bravo pour cet article et merci de recommander les renforcement positif :)
    Les chiens vous en sauront gré.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis moi aussi ravie de constater que le renforcement positif fait sa place petit à petit!!! Bravo! Un point tout-de-même sur lequel je désire partager mon avis : le Licol de dressage que vous présentez. Attention à son bon utilisation. De mon point de vue, tous les moyens auxiliaires devraient faire l'objet d'un apprentissage; les conseils d'une personne compétente pour son utilisation et la mise en garde des éventuels problèmes ou lésions que ce genre de matériel pourrait infliger lors d'une mauvaise utilisation de l'équipement. Merci pour tous les chiens de penser aussi à eux ;)) Cathy

    RépondreSupprimer
  3. Totalement contre la friandise, rien de mieux que la la méthode éthologique pour moi; celle-ci est en total adéquation avec le comportement NATUREL en meute de l'animal.
    Après avoir tout essayé, à l'âge de 8 ans notre chienne à trouvé son équilibre et nous avons réellement appris à communiquer et à vivre en harmonie.
    Merci à Marine de "savoirecoutersonchien"

    Elodie

    RépondreSupprimer
  4. je reviens sur cet article, parce que je me demande si ça marche aussi avec un petit fugeur?
    si la fuite l'attire plus que n'importe quelle recompense, cela ne marchera pas?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour

      Pour un petit fugueur, la question est de savoir pourquoi il fugue.
      Vous trouverez des précisions dans notre article à ce sujet http://dogteur.blogspot.com/2019/02/pourquoi-mon-chien-fugue-t-il.html#more
      Si la friandise est pour lui plus intéressante que l’extérieur, l’éducation par cette technique lui apprendra à rester.

      Très cordialement
      L'équipe vétérinaire du Groupe La Compagnie des Animaux

      Supprimer