lundi 29 octobre 2018

Comment fonctionne l'odorat des chiens et chats ?

 Comment fonctionne l'odorat des chiens et chats ?

L'odorat est un terme générique qui désigne les capacités olfactives de votre animal c'est à dire sa compétence à déceler des odeurs.

Deux organes sont impliqués dans la détection de molécules "odorantes": 
  • Le nez, de la truffe aux cavités nasales, relié au bulbe olfactif (dans le cerveau) par des nerfs et envoyant l'information au cortex qui la décrypte et la mémorise...
  • L'organe voméro-nasal (ou organe de Jacobsen), dont l'ouverture chez les chiens et les chats se trouve sur le palais derrière les incisives supérieures, sur deux cavités voméronasales reliées par des nerfs également à un bulbe au niveau cérébral, mais dont l'effet sur l'individu, de type plus "réflexe"ne passe pas par le cortex...

Pour simplifier, l'organe voméro-nasal agit de manière inconsciente, alors que leur nez (comme le notre) s'occupe activement de détecter des parfums. Ceux-ci ne prennent un sens que s'ils sont associés à quelque chose de connu ou d'intéressant, comme par exemple : une odeur de poulet rôti sera associée à l'aliment seulement s'ils l'ont déjà consommé !

Le nez des carnivores est très riche en cellules olfactives et en connections nerveuses, ce qui leur donne des capacités bien plus développées que les nôtres, notamment dans les races de chiens de chasse comme le Saint Hubert...

Comme pour nous, les chiens et les chats ont des capacités qui varient d'un individu à l'autre, et parfois même de façon très importante au sein d'une fratrie. Ce sens ne disparaît pas avec le vieillissement car cet organe contient des cellules (souches) qui lui permettent de se régénérer. En revanche certaines rhinites le rendront inefficace comme le notre pendant un gros rhume!


Lorsque la truffe ne répond plus

La truffe d'un chien ou d'un chat en bonne santé est normalement "froide" et humide. Elle peut devenir chaude et sèche, en fonction de l'activité physique de l'animal, de son état d'hydratation, de la température et de l'humidité extérieure. 
Une truffe chaude et sèche ne signifie pas nécessairement que votre animal a de la fièvre, mais peut être qu'il fait chaud et qu'il n'a pas assez à boire...

Pour savoir s'il a de la fièvre, la prise de la température rectale avec un thermomètre adapté sera le seul examen fiable.

L'humidité de la truffe des animaux est sécrétée par les glandes muqueuses de la cavité nasale. Une truffe trop sèche est anormale mais une truffe qui coule aussi ! Elle indique en général une inflammation nasale. Ce type d'irritation peut s'accompagner aussi d'éternuements, un réflexe classique qui permet d'évacuer ce qui gène dans le nez, que ce soit un objet ou une production importante de liquide... 


La truffe est un indicateur peu spécifique

Tout écoulement nasal (ou jetage) qui persiste pendant plusieurs heures doit être surveillé, vous pouvez parfois agir (voire notre article) et en fonction de ce qui coule il faudra s'orienter vers une visite vétérinaire
  • Un écoulement nasal aqueux et clair est courant lors d'une allergie, d'un temps plus froid, de l'inhalation d'un irritant (fumée...) 
  • Un écoulement nasal épais peut indiquer une infection bactérienne ou fongique 
  • Un écoulement nasal accompagné de bâillements et de nausées peut être le signe d'une gène plus profonde qui atteint le pharynx voire le système digestif en plus du nez 
  • Un écoulement unilatéral (provenant d'une seule narine) peut être le signe d'une atteinte locale (corps étranger, polype...) 
  • Un écoulement nasal accompagné de sang (épistaxis) est le signe d'une atteinte locale (corps étranger, traumatisme, tumeur...) ou systémique, c'est à dire d'une maladie dont c'est l'un des symptômes (coagulopathie, mycose, leishmaniose...). Il doit obligatoirement motiver une consultation vétérinaire. 

Les virus du rhume humain n'affectent pas les chiens et les chats. 

En revanche, nos carnivores peuvent être touchés par des maladies respiratoires graves qui produisent des symptômes similaires à ceux du rhume humain. La truffe et les yeux qui coulent, une toux et des éternuements en sont des symptômes dont il faut tenir compte. N'hésitez pas à consulter votre vétérinaire si ces signes persistent.



Muriel ALNOT, vétérinaire pour Le Groupe La Compagnie des Animaux

Ce billet de blog vous a intéressé ? Nous vous recommandons de lire les sujets suivants :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire