jeudi 12 avril 2018

Les hôtels pour insectes, c'est pour qui ? Et ça sert à quoi ?

  
Qu’est-ce qu’un hôtel à insectes ?

La 1ère fois que j’ai entendu parler d’un « hôtel à insectes » j’ai souri en imaginant des insectes munis de petits balluchons partir à l’arrivée des beaux jours, sur les routes des vacances. Et bien ne rigolez pas trop vite, la vérité n’est pas si loin ! En effet, un hôtel à insectes est un refuge conçu pour héberger les insectes utiles, dont la fréquentation varie en fonction des saisons !

1.  Gasco Abri Hôtel pour insectes     2.  Natura Hôtel pour insectes 10 x 28 x 8 cm     3.  Natura Hôtel pour insectes 30 x 50 x 9 cm

1. Gasco Abri Hôtel pour insectes (à fabriquer soi-même !)


Quel est l’intérêt d’un hôtel à insectes dans son jardin ?


Vous avez déclaré la guerre aux produits chimiques dans votre jardin ? Malheureusement vous avez vu réapparaître un vrai bataillon d'insectes. Parmi ces insectes, il est nécessaire de distinguer les insectes nuisibles des auxiliaires. Pour lutter contre les premiers, il faut favoriser la présence des seconds. Et pour cela, quoi de plus alléchant que d’offrir le gîte !

Installez donc des abris spécifiques à chaque insecte auxiliaire. Et si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté, pensez à proposer le couvert en favorisant certains types de plantes.

Par exemple pour les coccinelles, on choisira des plantes appréciées par les pucerons : forcythias, rosiers, arbres fruitiers, et toutes les plantes de prairies fleuries (sachets de mélanges à semer dans les jardineries… et des fleurs pour les papillons.

Pour les chrysopes vertes (la demoiselle aux yeux d’or), favorisez les haies fleuries et les zones d’herbe haute.

Pour les guêpes et les abeilles choisissez les fleurs et les arbres fruitiers (Pruniers, Cerisiers, Poiriers, Abricotiers, Pêchers et Pommiers…). 

Un avantage non négligeable est qu’en offrant un abri, vous favorisez la biodiversité locale. Par ailleurs, si vous avez des enfants, ou l’âme d’un enfant, vous trouverez aussi un intérêt pédagogique. 

Et enfin, suivre la vie de ces hôtels est une activité divertissante à part entière !

Quels pensionnaires pouvez-vous accueillir ?

Une grande variété d'insectes peut se voir offrir le gîte dans votre hôtel : 

  • Papillons multicolores 
  • Coccinelles et chrysopes vertes 
  • Guêpes et abeilles 
  • Abeilles maçonnes …


Et si vous souhaitez accueillir aussi des oiseaux, des chauves-souris ou des hérissons sachez qu’il existe des habitats spécifiques ! 

  • Une chauve-souris : C’est un animal nocturne très utile pour le jardin, il s’agit d’un compagnon anti-moustique très efficace pouvant ingérer jusqu’à 1 200 moustiques par heure !


Trixie Natural Living Hôtel pour chauve-souris


  • Un hérisson : Ce petit mammifère se nourrit d’insectes, de limaces, d’araignées et d’escargots. Il pourra devenir votre meilleur allié pour combattre les insectes qui nuisent à votre potager par exemple ! 

Plume & Compagnie Abri pour Hérisson Classique


Trixie Naturea Hôtel pour Hérisson

  • L'écureuil : L'idéal, pour accueillir ce petit rongeur dans son jardin, est de lui proposer quelques petites noisettes dans un mangeoir adapté !
Plume & Compagnie Mangeoire Pour Ecureuil


Quel auxiliaire, pour quelle aide ?

Abeilles solitaires, Osmie -> Pollinisateurs (qui transporte des grains de pollens)
Anthocoris nemoralis (larves et adultes) -> Prédateurs des psylles (genre de puces), acariens, pucerons, chenilles
Bourdon -> Pollinisateurs
Carabes -> Prédateurs des limaces et escargots, larves de taupin, de vers, chenilles, pucerons
Chrysope (larves et adultes) -> Prédateurs des pucerons, araignées rouges, cochenilles
Coccinelles (larves et adultes) -> Prédateurs des pucerons, aleurodes, cochenilles, larves
Guêpe solitaire -> Larves, vers blancs, chenilles, pucerons, courtilières
Papillons -> Pollinisateurs
Perce-oreille, Forficule -> Prédateurs des pucerons, psylles, petites chenilles
Syrphes (larves) -> Prédateurs des pucerons, aleurodes (ou mouches blanches)


Votre hôtel sera-t-il plein ?

Les insectes ne sont pas toujours au rendez-vous. Si les osmies (abeilles maçonnes) et les petites guêpes solitaires semblent prendre rapidement leur quartier dans les hôtels, d'autres insectes auxiliaires (coccinelles notamment) se montrent souvent plus difficile sur le choix et le type de logement.

Leur cohabitation est possible tant qu’une espèce n’est pas le prédateur d’une autre et selon la place disponible. Les types d’abris recherchés ne sont pas identiques, il n’y a donc généralement pas de compétition entre deux espèces différentes pour un même endroit : des brindilles ou de la paille, de petites surfaces creuses …

L’activité de votre abri suivra aussi un rythme de saison haute et basse. Vos premiers pensionnaires devraient poser leurs bagages à partir du mois de mars. 

Pas de panique si la 1ère année n’est pas un franc succès en terme de fréquentation ! Ne fermez surtout pas votre établissement ! La diversité des insectes accueillis s'enrichira au fil des mois et des années.

Une astuce pour vous faciliter l’occupation de vos chambres d'hôtel ? Déposez des aliments spécifiques pour appâter les insectes que vous voulez accueillir : des fruits trop murs (abeilles, guêpes), des moisissures (coccinelles) sur des branches de bois ou souches d’arbres, des déchets de viande ou de poisson (guêpes)…


Comment bien l’installer ?

L'hôtel à insectes se place dans un coin reculé du jardin, pour la tranquillité de ses pensionnaires, accroché à 30 cm du sol, sur un arbre ou un mur, à l'abri des vents et les trous orientés de façon à protéger l’intérieur de la pluie.

Préférez plusieurs petits abris à différents endroits de votre jardin, plutôt qu’un seul grand hôtel à insectes à un seul endroit. 


En termes d’entretien, que faut-il faire ?

Il est préférable de nettoyer l’hôtel une fois par an pour entretenir la structure elle même.

Si vous hébergez des guêpes ou des abeilles, les précautions à prendre sont les mêmes que pour un apiculteur. Il peut donc être judicieux de porter des gants et des vêtements à manches longues. En revanche, à moins de perturber les pensionnaires, l’observation de l’hôtel ne demande pas plus de précautions que lorsque vous croisez ces insectes dans la nature.

Vous avez un hôtel à insectes ? Parlez-nous de vos pensionnaires et de la tenue de votre établissement !

2 commentaires:

  1. C'est la première année que j'en installe un. Très vite (moins de 3 jours) les premières pensionnaires étaient là. Jolies petites abeilles velues et rondelettes, absolument pas agressives du TOUT (ne le soyez pas avec elles évidemment), leur seule préoccupation c'est l'occupation de leur cellule (pollen et oeuf pondu dans cette cellule), qu'elle vont soigneusement refermer avec de la terre humide (d'où leur nom de "maçonnes"). C'est un vrai régal pour les yeux. J'ai pris photo sur photo à toutes les étapes de leur installation. Sur 31 cellules, 21 sont déjà occupées, fermées et ceci s'est fait en 15 jours ! Des merveilles de la nature....!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Nous vous remercions d'avoir partagé votre expérience avec nous :) Nous sommes ravis d'apprendre que l'expérience vous plaise, et espérons qu'elle donnera envie à d'autres lecteurs de faire de même.

    A bientôt sur le blog !
    L'équipe Dogteur

    RépondreSupprimer