lundi 31 juillet 2017

Otites à répétition : les bons gestes


Ces affections très douloureuses de l’oreille sont des soucis fréquents pour certaines races de chiens comme les cockers et également l’été, pour les chiens qui se baignent. Comment éviter qu’elles ne deviennent chroniques ? quels sont les traitements et les moyens de les prévenir ?


Une otite qu’est-ce que c’est ?

C’est une inflammation de l’oreille, en général du conduit auditif, c’est à dire la partie externe qui va du pavillon jusqu’au tympan. Chez le chien et le chat, ce conduit est coudé : c’est à dire en forme de L, ce qui n’aide pas à évacuer les sécrétions anormales qui peuvent apparaître.


Différentes otites selon leur localisation

Elles peuvent se situer

  • avant le tympan, c’est à dire dans la partie externe de l’oreille, c’est une otite externe
  • ou après le tympan, au niveau des osselets, dans la bulle tympanique et la trompe d’Eustache, c’est une otite moyenne
  • ou dans l’oreille interne, « organe de l’équilibre » que constitue le labyrinthe (cochlée et vestibule) et elle est alors appelée otite interne

Les plus fréquentes sont les otites externes mais certaines otites à répétition sont des otites moyennes ou interne parfois très compliquées, qui peuvent obliger à mettre en place un traitement chirurgical


Comment les reconnaître ?

Votre chien se gratte les oreilles, secoue la tête, gémit en secouant la tête. Il éternue, son nez coule, sa tête est penchée…


Comment apparaissent-elles ?

Ce sont toutes les sources d’inflammation qui sont responsables :

  • des irritations
  • des traumatismes (épillet de graminée par exemple)
  • des infections (bactéries et levures, parasites comme les acariens)
  • plus rarement des polypes ou des tumeurs (fréquents chez les chats)

Les bon gestes : Que faire en cas d’otite ?

Si le conduit auditif est visiblement très sale, vous pouvez déjà en dégager l’entrée : épiler les poils qui l’obstruent et faire un nettoyage léger de l’entrée.

Il est fortement recommandé de faire examiner le conduit par votre vétérinaire pour qu’il puisse vérifier son intégrité, vous informer du type d’otite dont il s’agit et en identifier la cause pour choisir le traitement, par exemple, en limitant les progressions bactériennes, avec éventuellement d’autres traitements antibactériens associés.


Comment nettoyer une oreille de chien ?

  • Maintenez l’oreille à la verticale en tenant la tête de votre chien vers le haut
  • Faites couler le produit dans l’oreille, prenez soin de le tiédir s’il fait froid (ou si l’oreille est très douloureuse)
  • Massez la base du conduit
  • Essuyez les saletés qui remontent avec du coton, un morceau d’essuie-tout … sans chercher à aller vers le fond du conduit car vous risquez de former un bouchon
  • Laissez l’entrée de l’oreille la plus sèche possible

Comment éviter ?

  • Gardez un conduit auditif dégagé et sain : Pensez à épiler les poils des oreilles de votre chien si elles le nécessitent (Yorkshire, Caniche, Bichon) car les bourres de poil peuvent obstruer les conduits et favoriser les développements bactériens, fongiques (champignons, levures) ou parasitaires 
  • Nettoyez les oreilles de votre chien avec des produits conçus pour lui
  • Dissolvez régulièrement les bouchons de cérumen si votre chien est prédisposé à en faire 
  • En cas d’otites récurrentes, et selon les instructions de votre vétérinaire, nettoyez régulièrement les oreilles de votre chien avec Dermoscent PYO clean OTO




  • Mais ne nettoyez pas les oreilles de votre chien avec des produits inadaptés comme l’eau oxygénée, l’éther, l’alcool… d’autant que le tympan peut être atteint et vous risquez alors de favoriser l’apparition d’une otite moyenne 
  • Restez à une fréquence de nettoyage raisonnable, c’est à dire (en dehors des traitements d’otite) une fois par semaine ou par quinzaine, pas plus !
  • Ne laissez pas votre chien se baigner s’il a tendance à être sensible aux otites

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire