jeudi 21 décembre 2017

La vérité sur les croquettes : Les glucides

Les glucides dans l'alimentation des chats et des chiens

Qu’est-ce qu’un glucide ? Faut–il apporter des glucides à votre animal de compagnie ? Car les glucides seraient « inutiles, voire toxiques pour eux » !? Que risque votre animal s’il en a trop ou pas assez ? Quid de l‘Amidon, qui fait partie de la famille des glucides ?

Dogteur vous explique, pour que vous puissiez choisir sans vous tromper, pour éviter de vous noyer dans les contes et légendes qui ont récemment fait apparaître quelques polémiques, et surtout pour éviter d’être perdus quand on vous dit tout et son contraire. 

Les glucides ou « sucres » sont indispensables à la vie de tous les êtres vivants, car ce sont des nutriments[1] nécessaires (sauf pour les végétaux et certaines bactéries) notamment pour le cerveau des mammifères comme votre chien ou votre chat. 
Il faut donc des glucides dans leur alimentation, entre 3 et 12% selon l’âge et l’état de santé de votre animal.
Les aliments industriels en contiennent donc, heureusement, même si, effectivement, il n’est pas toujours facile de savoir lesquels et combien car les étiquettes ne sont pas toujours très claires et que le vocabulaire qu’elle utilisent peut varier d’un sac à l’autre.

La réglementation (issue du monde agricole de l’animal de rente - comme les bovins) impose d’afficher le taux de cellulose brute, un glucide non digestible et donc non assimilé, mais bon pour le transit ou pour aider votre animal à prendre moins de poids, voire à maigrir…


Les glucides qu’est-ce que c’est ?

Ce sont des nutriments de la même famille que le sucre (ou les sucres), par opposition aux protéines (acides aminés), aux lipides (gras), aux minéraux, aux vitamines… Sur les boites ou sacs d’aliments pour animaux, les sucres ou glucides sont aussi appelés hydrates de carbone ou fibres (glucides complexes) … Ou encore cellulose.


Quels glucides dans leurs aliments ?


On trouve deux catégories de glucides : les glucides digestibles et ceux qui ne le sont pas et qui vont ressortir dans les crottes de votre chien ou votre chat (les fibres) ...
  • Les glucides digestibles : ce sont ceux que votre animal et vous utilisez comme « carburant » pour votre organisme. Cette catégorie rassemble des sucres simples (encore appelés monosaccharides) comme le glucose, fructose, galactose… et des sucres plus complexes (oligo et polysaccharides) comme le lactose, maltose, saccharose. Ils sont digestibles car votre animal dispose d’enzymes pour digérer même les plus complexes (lactase, fructase, galactase…)
  • Les glucides non digestibles : ce sont des fibres qui comme pour nous, humains, facilitent le transit digestif et un certain « bien être digestif » Les fibres ne sont pas digérées, donc pas assimilées, même par nous, « omnivores », car ni nous, ni nos chiens et chats ne possédons les enzymes pour le faire (par exemple la cellulose pour laquelle nous n’avons pas la cellulase) ...  Les avaler n’augmente donc pas le taux de calories de l’aliment que vous donnez à votre animal car il ne représente pas d’énergie disponible. En revanche, le pourcentage de fibres non utilisables est mentionné car elles permettent de nourrir les bactéries, les « bonnes » bactéries, de notre tube digestif. Elles permettent aussi de réguler le transit, maintenir une bonne santé intestinale, obtenir de belles selles, favoriser la satiété…on estime le besoin entre 7 et 10% dans l’aliment, en moyenne.

Le cas de l’amidon :
L’amidon n’est pas indispensable mais c’est une source d’énergie et un glucide utilisable par les chiens et chats.
En effet, leur pancréas produit de l’amylase (ce qui n’est pas possible pour un loup car il ne possède pas cette enzyme). Elle n’est pas libérée dans la salive (le bol alimentaire séjourne dans la bouche très peu de temps), mais seulement au niveau de l’intestin.

Cette source d’énergie est bien digérée par le chien
  • Si l’amidon est assez cuit
  • et que sa quantité est raisonnable, sinon, l’excès est évacué par les selles. Il ne « sur-sollicite » pas le pancréas. En revanche, si le pancréas est déficient, il ne permet plus ou moins de digérer l’amidon.

L’amidon est une source d’énergie bien tolérée, bien digérée et peu couteuse, on estime le besoin moyen à 20%, pour alimenter à la fois votre animal et sa flore intestinale.


Si on n’apporte pas de glucides dans l’alimentation des chiens et des chats qu’est-ce qu’il se passe ?


Ils sont obligés de piocher dans leurs stocks de protéines pour fabriquer du glucose à partir des acides aminés, au détriment parfois de la structure corporelle (muscles). Ce processus s’appelle la néoglucogenèse. Les périodes de famine montrent qu’après le gras, l’organisme puise également dans la masse musculaire (dans les protéines) pour sa survie.


Si l’on apporte trop de glucides digestibles dans l’alimentation de votre animal, qu’est-ce qu’il risque ?


Comme nous ! De prendre du poids ! Il faut donc surveiller son état corporel. Un aliment trop riche en glucides ne « donne pas le diabète » mais il favorise l’obésité chez certains animaux qui peuvent souffrir de cette maladie lorsqu’ils y sont sensibles.
Ceux qui ont besoin d’énergie de façon plus importante que d’autres (sport, conditions extrêmes comme le froid…) vont consommer le « surplus » de glucides sans prendre de poids.


Comment estimer le taux de glucides (digestibles + non digestibles) de l’aliment de votre animal ?

Par soustraction du taux de protéines brutes, de matière grasse brute, de cendres brutes (minéraux), d’eau (en moyenne 10% dans un aliment pour chien, 8% dans un aliment pour chat)



Achetez facilement son alimentation en ligne !




[1] Substance alimentaire indispensable assimilée par le corps au moment de la digestion et nécessaire à celui-ci (constituant des tissus ou fonctionnement de ceux –ci)

1 commentaire:

  1. C'est bien ce que j'avais compris. Ce ne sont pas les glucides qui sont dangereux mais le taux énormement élevé qui compose les croquettes du commerce. Donc je continu à donner la marque Orijen à mon chat :-)

    RépondreSupprimer